top

top

BIENVENUE !

BIENVENUE !

vendredi 30 mai 2014

Maman, simplement.


« Gare aux hyper mères », « Ces hyper mères qui en font trop », 
« Ces mamans proximales qui culpabilisent toutes les autres »...

Et pour toutes celles qui culpabilisent face à une maman "proximale", voici mon mea culpa :

  • Pardon d’aimer ma fille sans peurs ni limites. 
  • Pardon de réaliser qu’entre un bébé et une plante verte, il y a quelques différences.
  • Pardon de comprendre qu’accompagner un enfant demande de la patience et de la bienveillance.
  • Pardon de ne pas considérer ma fille comme un chaton à dresser à coup de tape sur le nez.
  • Pardon d’être consciente que mes priorités ont changé et surtout pardon d'accepter qu'elles aient changé.
  • Pardon de respecter le rythme de mon bébé.
  • Pardon de le respecter tout court.
  • Pardon d’avoir réussi à allaiter. Pardon d’avoir essayé, pardon de m’être renseignée, d’en avoir eu envie aussi et pardon de vouloir allaiter longtemps.
  • Pardon de croire que le lait maternel est fait pour nos bébés, comme le lait de vache est fait pour le veau. Pardon de rappeler sans cesse que l’allaitement est normal. Normal, logique, naturel. Parce qu'il est, c'est tout !
  • Pardon d’aimer allaiter et pardon aussi de le faire en public, sans me cacher. 
  • Pardon de préférer voir sa bouche sourire plutôt que gémir.
  • Pardon donc de tout faire pour lui donner envie de sourire.
  • Pardon de dormir avec elle, pardon d’être maman aussi la nuit.
  • Pardon de faire l’amour ailleurs que dans mon lit. 
  • Pardon ne pas imposer MON rythme à ce bébé qui n’a connu que l’obscurité, la chaleur et les battements de mon cœur pendant 9 mois.
  • Pardon de vouloir laisser le temps à ma fille d'être autonome.
  • Pardon de montrer l’exemple, toujours.
  • Pardon d’avoir eu la chance d’arrêter de travailler.
  • Pardon d’avoir eu envie d’arrêter de travailler.
  • Pardon d’aimer d’être maman.
  • Pardon d’avoir su faire la différence entre ma casquette de maman et ma casquette de femme.
  • Pardon d’avoir d’autres lectures que BabyCenter ou Doctissimo.
  • Pardon de croire que l’accouchement est un acte naturel, que le corps de la femme est fait pour donner la vie (ainsi que la nourrir, la protéger et l’aimer aussi).
  • Pardon de penser que oui, quand l’accouchement ne se déroule pas comme imaginé ou rêvé, la relation mère-bébé peut en pâtir un temps. Pardon d’être persuadée qu’une femme qui vit (sans raisons particulières) un accouchement surmédicalisé, n’aura que plus de difficultés à  avoir confiance en sa capacité d’être mère. Pardon de penser aussi le processus d’accouchement et ses sensations aide à développer notre instinct maternel.
  • Pardon d’avoir des convictions et des certitudes. Pardon donc d’être sure et certaine que laisser pleurer un bébé n’est ni bon ni normal. Pardon aussi d’être convaincue qu’un bébé est totalement dépendant et à un besoin vital de proximité.
  • Pardon d’être à l’aise avec mes certitudes et mes choix.
  • Pardon de ne pas comprendre, mais de tout de même respecter ces mamans qui n’écoutent pas leur instinct.
  • Pardon d’avoir envie de changer les choses, surtout pour ma fille, pour qu’elle ne grandisse pas dans un monde où l’enfant n’est pas considéré comme un être humain, mais comme un petit démon en devenir qu'il faut contrôler.
  •  Pardon de croire que ma fille à aussi des émotions, qu'elle peut ressentir de la colère, de la frustration, de la peine, de l'envie, de la joie, et un besoin d'amour. Pardon de lui autoriser ces émotions. Pardon d'essayer de lui apprendre à les gérer plutôt que de les lui imposer ou de les refouler.
  • Pardon d’essayer, à mon petit niveau de simple blogueuse anonyme, de faire réfléchir sur notre rôle de parents.
  • Pardon d’avoir les poils qui se hérissent quand je lis qu’une maman n’hésite pas à donner une tape sur les fesses ou sur la main à un bébé de 9 mois, pour lui apprendre qui commande.
  • Pardon de me mettre en colère quand j’entends que l’on ne doit surtout pas devenir l'esclave de notre enfant. Qu'il faut vite casser ce mauvais caractère, que c'est pas lui qui décide. Pardon de crier haut et fort que si notre rôle est d'accompagner et de fixer des limites, il n'est pas de créer des enfants parfaits dignes des pub en papier glacé des magazines de puériculture. Pardon de vouloir que ma fille soit libre d'être ce qu'elle est.  
  • Pardon d’être sur le cul quand je vois que des mamans sont en guerre contre leur enfant, et dès le plus jeune âge.  Une guerre qu’elles doivent absolument gagner sous peine de se faire bouffer.Faut pas oublier qui commande, encore et toujours.
  • Pardon d’avoir la gerbe quand je lis des articles du genre de ceux cités plus haut.
  • Pardon de faire culpabiliser les autres mamans. Pardon de pourtant penser que l’on ne culpabilise que lorsqu’on n’est pas en phase avec qui l’on est réellement. Pardon de me remettre en question lorsque, moi-même, je culpabilise. Pardon de changer de façon de faire ou d'attitude pour enfin ne plus culpabiliser et être de nouveau en accord avec qui je suis.
  • Pardon d’être une hyper mère, ou encore une maman proximale, ou juste une maman en fait.

Pardon … mais je vous emmerde. Très cordialement.

 

 

Oui, je suis une « hyper-mère-proximale-maternante-à-tendance-extrémiste-sur-les-bords » 

Et surtout, je suis MOI. Je suis la seule maman que je sache être. Oui, ça s’est imposé à moi, presque naturellement. J’ai aussi cherché à comprendre certaines choses, à me mettre à la place de ce bébé, si vulnérable et dépendant, que j’ai porté au plus profond de moi pendant 9 mois.

 Pourquoi elle pleure ? Pourquoi on me conseille de la laisser pleurer ? Pourquoi on m’empêche de la garder dans mes bras ? Pourquoi on refuse que je dorme avec elle ? Pourquoi on me dit que c’est malsain d’allaiter ? De quoi a besoin un bébé ? Que ressent-il ? Que se passe t-il réellement dans sa petite tête? Quel est mon rôle ? Quelles sont mes priorités ? Quels sont mes objectifs?

Je suis donc une (grande) adepte du maternage proximal. C’est l’étiquette qui dérange ? Y a un léger problème là alors. On est ce qu’on fait ! Le monde est ainsi, bien malheureusement. Ne pas comprendre ça, c’est faire preuve d’une sacrée hypocrisie. 


Tu cours 3 fois par semaine, tu fais du tennis, du yoga et tu portes des survêt Adidas?  
Tu es sportive. 

Tu ne cours jamais, tu es binoclarde et plutôt branchée ciné ? 
Tu n’es pas sportive.
Jusque-là, c'est logique, non?
(Ah ben oui, moi aussi je suis capable de faire des amalgames et des raccourcis...) 

Qui taxe les unes ou les autres de bonnes ou mauvaises mères ? Personne. Pas moi en tout cas. Ni toutes les mamans que je connais et qui ont la même idée de la maternité. Ce sont nos erreurs, notre manque de discernement et notre incapacité à nous remettre en question qui provoque en nous cette culpabilité. Je suis parfaitement à l’aise avec ma façon d’être mère et d’accompagner ma fille au quotidien. RIEN ni PERSONNE n’arrivera à me faire culpabiliser. Ni les mamans qui ont l’air d’être encore plus « proximale » que moi ni celles qui me diront que je suis égoïste et que je ne rends pas service à ma fille en la maternant ainsi. Mais si un jour ça arrive, alors j'arrêterais de me regarder le nombril et de pleurnicher en traitant le monde entier de "gros-méchant-vilain" et j’essaierais de changer de façon de faire ou de réfléchir à comment me sentir mieux. 

Il n’y a pas de maman parfaite. Il n’y a pas de maman plus maman que d’autres. Il y a des mamans plus averties, plus informées, plus proches des besoins de leurs enfants. Il y a des mamans moins centrée sur elles-mêmes et des mamans avec d’autres priorités. Il y a des mamans qui pensent différemment, qui ont d'autres certitudes. Il y a des mamans qui ne se posent aucune question et qui suivent le seul schéma éducatif qu’elles connaissent. Il y a des mamans qui souhaitent accompagner leurs enfants avec bienveillance et douceur et d’autres qui veulent que ça marche droit et dur. Il y a autant de mamans qu’il y a d’enfants. Il y a autant de manière de faire qu’il y a de mamans.

Le maternage proximal fait partie d’un de ces schémas éducatif. Il n’y a pas de conditions à remplir pour gagner le statut de maman proximale. Il n’y a qu’une seule obligation : aimer ses enfants. Ne pas les aimer à moitié. Les aimer entièrement, simplement, naturellement, de tout notre cœur, de tout notre être. Les aimer et se souvenir, chaque seconde, qu’ils méritent notre plus grande implication. Les aimer et tout faire pour les rendre heureux, épanouis et autonome. 

Chercher encore et toujours les réponses à nos questions, les solutions à nos doutes, les raisons de notre culpabilité. Aimer ses enfants et leur accorder le bénéfice du doute : sont-ils nos ennemis (et on ne négocie pas avec l’ennemi) ou ont-ils juste besoin de nous, de nos bras, de nos baisers, de nos câlins, de notre confiance, de nos seins, encore et encore et encore et encore jusqu’à l’épanouissement et la faculté d’être autonome ? Jusqu’au bonheur d’être en vie, avec la certitude d’être aimé et respecté…








                                                                           








20 commentaires:

  1. Pardon d'être totalement d'accord...

    des bisous <3

    RépondreSupprimer
  2. Tout à fait d'accord . Et toc! ;)

    RépondreSupprimer
  3. Pardon de penser a 200% comme toi ! Je partage. Bisous

    RépondreSupprimer
  4. Merci pour ton article... Je m'y reconnais tellement!
    Pourtant le maternage, le cododo tout ça j'étais plutôt contre quand j'étais enceinte... Je voulais allaiter, mais l'allaitement long je trouvais ça bizarre aussi... je regardais les Maternelles, je lisais 9 mois et tout le tralala quoi.

    Et puis mon bébé, ce BABI est arrivé... Ce bébé qui pleurait tant, qui avait un besoin constant de contact... ce bébé qui a fait de moi une maman très différente de celle que j'avais imaginé devenir. Qui a fait en fait, de moi une maman fière et heureuse d'être maman, malgré la fatigue, malgré les moment de déprime...

    14 mois... et 14 mois d'allaitement et ce n'est pas prêt de finir. Et non, mon bébé ne fait pas ses nuits, alors oui, il dort avec nous. Mais désormais quoi que me diront les gens (que c'est parce que j'allaite, parce que je cododote, parce que je le laisse pas pleurer...) je suis convaincue que je fais au mieux pour lui.

    Il me reste à retrouver une petite place de femme, petit à petit, ce n'est pas facile avec ce bébé qui a besoin à 300% de sa maman... mais il grandit et déjà mon espace à moi s'agrandit un peu aussi. J'ai la chance d'avoir un chéri qui prend les choses comme elles sont, qui comprend que j'ai parfois du mal à porter toutes les casquettes, qu'il faut être patient même si parfois c'est pas facile pour lui.

    Désolée pour le roman! ^^

    Merci encore pour cet article, que je vais me permettre de partager! :-)

    RépondreSupprimer
  5. merci pour cette article!!! ça fait du bien!!!

    RépondreSupprimer
  6. Bonjour, merci pour cet article!! C'est bizarre cette étiquette de maternage proximal... J'ai choisi d'allaiter, de porter, de ne pas laisser pleurer etc. de façon naturelle, sans savoir jamais entendu parler de ce concept, je pense comme beaucoup d'autres mamans. C'est par la suite que j'ai appris qu'on qualifiait ces comportements instinctifs de maternage proximal... C'est étrange que des comportements instinctifs, naturels, soient considérés comme extrêmes, hors normes... Bonne journée!

    RépondreSupprimer
  7. Vraiment agréable ce site et en plus il est complet et simple en recherche. Je t’en remercie beaucoup pour ces moments de détente .

    voyance par mail ; voyance gratuite par mail

    RépondreSupprimer
  8. Bonjour,
    j’ai découvert votre site il y a quelques jours, c’est un endroit ou je me sens bien. Merci pour tout !
    voyance par mail gratuite

    RépondreSupprimer
  9. Agréablement surprise par la découverte de votre site si joli et tellement original , tout y est bien conçu et très beau avec beaucoup de choix, c’est une merveille .
    voyance gratuite en ligne par mail

    RépondreSupprimer
  10. je decouvre ton site il est magnifique super bravo a toi je reviendrais le voir bisous
    voyance gratuite par email

    RépondreSupprimer
  11. Votre site est merveilleux et diversifié. Étant invalide et insomniaque je suis toujours occupé grâce à vous.
    Bonne continuation !
    voyance gratuite mail

    RépondreSupprimer
  12. Je découvre ton site il est magnifique super bravo a toi

    voyance gratuite serieuse

    RépondreSupprimer
  13. Bravo pour ton blog!! Et surtout, merci pour ce contenu qui me fait toujours plaisir!!
    Amicalement

    voyance mail gratuite

    RépondreSupprimer
  14. Bonsoir,

    Votre article m'a coupé le souffle je me retrouve dans beaucoup de vos phrases, de vos lignes!!!

    Maman d'une petite Léonie de 5 mois, petite Léonie venu 7 semaines en avance, mon tout petit qui demande beaucoup d'attention, de réconfort!!
    Ma chérie qui aime être porté 22h/24h, celle qui aime dormir entre son papa et sa maman, celle avec qui les câlins sont toujours par millions!!!

    Bien entendu, j'ai eu le droit aux fameuses phrases, ça se voit qu'elle est beaucoup porté, il faut la laisser pleuré, elle va s'habituer, ça c'est un bébé qui est dorloter!

    Alors oui je dorlote ma fille, oui je la porte souvent, oui je ne la laisse pas pleuré mais j'ai pas galéré pendant 3 ans pour avoir un bébé pour le laisser pleuré après!
    C'est ma fille et même si en ce moment je me reveille de nouveau 4x la nuit je le fais avec plaisir même si quelques fois les allumettes pour les yeux seraient d'une grande aide!

    Bref ce n'était pas ma question ou mes questions d'ailleurs!
    Je n'ai pas eu le bonheur d'allaiter ma fille très longtemps, malheureusement son besoin de succion inexistant, son arrivé un peu trop tôt, sa fente labiale, tout ces hormones injecté auparavant, ce tire lait électrique n'ont pas joué en ma faveur je l'avoue!
    Au bout de 6 semaines nous sommes passés au lait infantile, mon plus grand regret!!!
    J'aimerais beaucoup commencé la DME avec Léonie d'ici 1 mois 1 mois et demie selon son envie! Bien que je dirais que l'envie est deja la mais j'aimerais vraiment qu'elle s'assiet correctement avant tout!
    Je cherche des conseils, des idées de recette pour débuter!????????
    Peut être même un livre qui parle de ça!?????

    J'aimerais vraiment me documenter à fond avant de commencer!
    J'ai lu votre article sur ca qui est formidable, vos mots m'inspirent et sont touchants et rigolos a la fois!

    Et une dernière question que pensez vous du livre d'Isabelle sur les émotions des enfants?!

    Merci de m'avoir lu et en espérant une réponse de votre part!
    Continuez ainsi vous faites un blog super!!

    RépondreSupprimer
  15. J’adore vraiment ce que vous faites, bravo !!! Merci bien de partager avec nous cet article .

    voyance gratuite en ligne

    RépondreSupprimer
  16. je passe en coup de vent pour te souhaité une bonne fin de journée gros bisous


    voyance gratuite par email

    RépondreSupprimer
  17. Bravo ! Votre blog est l'un des meilleurs que j'ai vu !
    voyance mail gratuite

    RépondreSupprimer